Open the menu

Médias sociaux

VIH/SIDA

Le VIH/SIDA continue de faire des ravages : on estime à plus de 33 millions le nombre de personnes atteintes dans le monde. En outre, chaque année, 26 millions de personnes seraient nouvellement infectées et le virus ferait près de 1,8 millions de morts. Les pays d'Afrique subsaharienne concentrent 70% des personnes vivant avec le virus. 

Dans le centre de MSF à Kawte, les jeunes peuvent réaliser un test de dépistage du SIDA/VIH. Mais le centre offre des services médicaux plus larges afin de d'éviter la stigmatisation de ses patients. © Guillaume Binet/MYOP. Ouganda, 2016.
Dans le centre de Médecins Sans Frontières à Kawte, les jeunes peuvent réaliser un test de dépistage du SIDA/VIH.  © Guillaume Binet/MYOP. Ouganda, 2016. 

Le VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine) est un virus qui détruit progressivement le système immunitaire. Cette infection peut cependant rester latente pendant plusieurs années, le patient est alors porteur du virus (séropositif). On parle de SIDA (Syndrome de l'ImmunoDéficience Acquise) lorsque la maladie proprement dite se déclare. Beaucoup de gens restent des porteurs sains pendant des années et peuvent ignorer avoir été infectés par le VIH.

La transmission peut se faire de trois façons différentes : 

  • au cours de relations sexuelles non protégées avec un partenaire infecté
  • lors d'un contact avec du sang contaminé (injection avec aiguille souillée, transfusion, sang contaminé sur blessure)
  • ou de la mère à l'enfant pendant la grossesse et l'allaitement.

L'IMPORTANCE DES ANTIRÉTROVIRAUX

Un simple test sanguin peut confirmer la séropositivité. Aujourd’hui, on ne guérit toujours pas du sida mais il est possible de stabiliser la maladie. Le traitement du VIH/sida repose sur des médicaments antirétroviraux (ARV) qui diminuent la multiplication du VIH en bloquant ainsi la progression de la maladie sans toutefois éradiquer totalement le virus.

Il a été prouvé que les chances de transmission diminuent fortement lorsqu'un patient prend des antirétroviraux adéquats. C'est pourquoi MSF insiste sur le rôle préventif des antirétroviraux, en plus de leur rôle curatif.

Le respect du traitement est meilleur lorsque les différents médicaments sont combinés dans une pilule unique (combinaison à dose fixe). Il est également essentiel de traiter les nombreuses infections opportunistes qui résultent de l’infection par le VIH comme la candidose, la pneumonie, diverses tumeurs et la tuberculose.

Le transport jusqu'à l'hôpital local coûte très cher pour les patients atteints du VIH dans les régions rurales. C'est pourquoi ils s'organisent en groupes, ce qui permet à une personne des soins de venir les chercher en une fois © Marco Longari/AFP Photo. Malawi, 2015.
Le transport jusqu'à l'hôpital local coûte très cher pour les patients atteints du VIH dans les régions rurales. C'est pourquoi ils s'organisent en groupes, ce qui permet à une personne des soins de venir les chercher en une fois © Marco Longari/AFP Photo. Malawi, 2015. 

VIH/SIDA ET TUBERCULOSE

La co-infection VIH/SIDA et de la tuberculose est la principale cause de mortalité parmi les séropositifs. En effet, les patients infectés par le virus du VIH/SIDA ont 10 fois plus de risques de développer une tuberculose que les personnes séronégatives, principalement parce que leur système immunitaire est affaibli.

Toutefois, le traitement conjoint de la tuberculose et du sida est difficile. Il faut faire attention aux interactions médicamenteuses, les effets secondaires sont amplifiés, la mortalité et la morbidité sont plus importantes que pour chacun des traitements pris séparément.

LA LUTTE DE MSF CONTRE LE VIH/SIDA

Si ces dernières années la réponse internationale a permis une augmentation du nombre de patients pris en charge, près de 7 millions de personnes n’ont toujours pas accès aux traitements dans les pays en développement. Médecins Sans Frontières fait ainsi du lobbying auprès des autorités pour augmenter la disponibilité de médicaments de qualité à des prix abordables.

En 2015, les équipes de MSF ont soigné plus de 340 700 personnes atteintes du VIH/SIDA et ont fourni des antirétroviraux à plus de 247 000 patients.

 

Restez informé à propos du SIDA/VIA, suivez notre flux Twitter @MSF_HIV (en anglais)