Open the menu

Conflits

Villes assiégées et bombardées, civils directement menacés : les conflits armés ont complètement changé de visage depuis la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui, la plupart des conflits se déroulent à l'intérieur des frontières d'un même pays et se situent de plus en plus souvent au coeur des zones habitées. Les populations tendent à fuir davantage dans leur propre pays et traversent moins les frontières.

Les guerres déplacent non seulement des centaines de milliers de personnes mais elles ont aussi pour conséquence de:

  • désorganiser des centres de santé déjà fragilisés
  • détruire les circuits d'approvisionnement de médicaments et de nourriture
  • d’engendrer des foyers de malnutrition ou des épidémies.

Les populations victimes d’un conflit ont besoin d’une aide médicale globale. En effet, des maladies telles que le paludisme, les infections respiratoires, les diarrhées ne s’arrêtent pas lors d’un conflit. Au contraire, les populations peuvent être encore davantage touchées par ce type de pathologies, étant donné la précarité de leurs conditions de vie, notamment quand elles doivent se réfugier en brousse par exemple. Les femmes doivent également pouvoir accoucher en toute sécurité et dans les meilleures conditions médicales possibles.

L'unité chirurgicale d'Aden, au Yémen
L'unité chirurgicale d'Aden, au Yémen 

Dans ces contextes de conflit, l'intervention de Médecins Sans Frontières porte essentiellement sur l'assistance médicale des populations et la prise en charge chirurgicale des blessés de guerre ou des victimes de violence, mais également des femmes devant accoucher d’urgence.

Avant toute intervention, il est souvent indispensable d’organiser une mission exploratoire au préalable afin de disposer à la fois d'une bonne connaissance géographique, politique et culturelle de la région et d’évaluer les besoins médicaux de la population.

L’intervention de MSF dans les zones de conflit aura lieu sur base d’une approche indépendante, neutre et impartiale. Ce qui signifie que nous mènerons nos évaluations des besoins, nos projets et nos analyses de manière indépendante ; nous répondrons aux besoins les plus importants sans l’implication d’autres facteurs ; et sans prendre parti en négociant l’accès avec l’ensemble des belligérants.

Face à la destruction des structures médicales et souvent à la fuite du personnel de santé, il est impératif pour MSF de pouvoir assurer à ces populations un accès aux soins de santé primaires. Cet accès aux soins peut être assuré par l’installation d’un dispensaire, mais également en organisant des cliniques mobiles, qui ont l’avantage de pouvoir se déplacer en cas de mouvements de populations. 

Les opérations de MSF entendent offrir des services médicaux et couvrir l’ensemble des crises médicales associées à un conflit, dont la malnutrition et la santé mentale. Si nécessaire, MSF creuse des puits, distribue de l’eau potable et offre du matériel pour construire des abris.