Open the menu

Suite à l’intensification des combats, MSF renforce ses activités aux alentours de Mossoul

Suite à l’intensification de la bataille de Mossoul, Médecins Sans Frontières met en place des hôpitaux de campagne avec une capacité de chirurgie afin de soigner les blessés et d’accentuer son soutien aux populations déplacées. 

Avec l’intensification des combats dans et aux alentours de Mossoul, la crise humanitaire en Irak continue de s’aggraver. Dans le cadre de sa réponse aux nombreux besoins médicaux, MSF a mis en place un hôpital de campagne avec une capacité chirurgicale à environ 30km au nord de la ville et met en place un autre hôpital à Qayyarah, à 60 km au sud. 

L'hôpital de campagne de MSF comprenant 8 lits d'urgence, 4 pour les blessés graves et 4 pour les blessés légers
L'hôpital de campagne de MSF comprenant 8 lits d'urgence, 4 pour les blessés graves et 4 pour les blessés légers  © MSF. Irak, 2016.

« L’objectif de ces hôpitaux consiste à soigner les patient sévèrement blessés à cause des combats en cours», déclare Barbare Turchet, cheffe de mission MSF en Irak. « L’hôpital au nord de Mossoul est situé sur la route principale vers Dohuk et a pour but de procurer une capacité de stabilisation ainsi qu’une chirurgie d’urgence vitale. Pour les personnes les plus sévèrement blessées dans cette zone, offrir des soins le plus près possible des lignes de front peut être une question de vie ou de mort. » 

Besoins médicaux observés par les équipes MSF

« Parmi les premiers patients admis, il y avait une famille dont la maison avait été détruite par un tir de rocket, » continue Turchet. « Deux membres de la famille ont été soignés dans la structure de MSF. Deux autres ont été stabilisés et référés à l’hôpital d’Al Shekhan. Jusqu’à présent, la plupart des patients soignés ou stabilisés dans l’hôpital de campagne souffraient de blessures causées par des éclats d’obus ou des tirs. »

L’hôpital de campagne mis en place à Qayyarah arrive en réponse aux besoins médicaux observés par les équipes au sud de Mossoul. Comme l’autre structure dans le nord, le but consiste à procurer une capacité chirurgicale au sein du compound existant du Centre de Santé Primaire à Qayyarah – le plus près possible des lignes de front. 

La zone de triage à l'entrée de l'hôpital de campagne
La zone de triage à l'entrée de l'hôpital de campagne © MSF. Irak, 2016.

La salle d’urgence et les salles d’hospitalisation sont prêtes. La structure chirurgicale est en train d’être installée temporairement sous des tentes gonflables, en attendant l’achèvement d’une structure plus robuste au sein de containers aménagés. 

Les deux hôpitaux de campagne sont liés à des structures médicales préexistantes dans les villes voisines. Les patients sont transportés entre elles au moyen d’ambulances gérées par le Directorat de la Santé. Les équipes médicales dans les structures MSF sont composées de personnel issu du Directorat de la Santé qui travaille actuellement en collaboration avec le personnel international de MSF. 

Aide aux personnes déplacées

Pour renforcer la réponse de MSF, l’organisation prévoit de déployer des postes médicaux encore plus près des lignes de front, des sites où les patients peuvent être stabilisés avant d’être référés en chirurgie dans les deux hôpitaux de campagne. 

La salle d'opération de l'hôpital de campagne
La salle d'opération de l'hôpital de campagne  © MSF. Irak, 2016.

Les équipes mobiles MSF procurent déjà des soins médicaux et de santé mentale aux personnes déplacées à Erbil et ont étendu leur portée à celles plus récemment déplacées dans le gouvernat de Ninive suite à la campagne de Mossoul et qui résident maintenant dans les camps à Zeledan (nord-ouest d’Erbil) et Hasansham (ouest d’Erbil). 

MSF en Irak

MSF a travaillé continuellement en Irak depuis 2006. Afin d’assurer son indépendance, MSF n’accepte pas les fonds provenant de gouvernements ou d’agences internationales pour ses programmes en Irak et compte seulement sur les donations privées du public à travers le monde afin d’assurer son travail.