Open the menu

Offrir de l'aide pendant le conflit syrien

Dossier

Offrir de l'aide pendant le conflit syrien

La guerre en Syrie entre dans sa cinquième année, et la violence ne cesse de croître. 30 à 40% des victimes sont des femmes et des enfants. 
Médecins Sans Frontières fait son possible pour offrir de l’aide à la population gravement blessée. Mais comment procurer cette aide quand ceux qui la donnent deviennent elles-mêmes des cibles ?

Mis à jour le mar, 11/29/2016 - 13:28

La guerre exige une lourde contribution de la part de la population. En fonction de différentes sources, jusqu'à un demi-million de personnes ont été tuées depuis le début du conflit en 2011 et deux millions ont été blessées. D’après L’ONU, 13,5 millions de personnes se sont enfuies. La plupart des réfugiés ont été accueillis au sein même de la Syrie, ou dans les pays voisins. 

L’apport d’aide est absolument nécessaire mais également très difficile à mettre en place. Le gouvernement de Damas n’a pas donné l’autorisation à MSF pour que celle-ci puisse travailler dans les zones qu’il contrôle. Nous ne pouvons également pas travailler dans les zones contrôlées par l’État Islamique car c’est impossible d’y assurer la sécurité de notre personnel. 

De plus, les hôpitaux sont régulièrement bombardés en Syrie, bien que les lois qui régissent la guerre l’interdissent explicitement. MSF détient encore plusieurs hôpitaux en Syrie, à quelques endroits près des frontières avec les pays voisins. Nous y soutenons le travail et les cliniques de médecins en leur procurant une aide financière, d’expertises et de fournitures médicales.

APERçu des nouvelles

2016
2015
2014
2013
2012