Open the menu

Il n’y a aucun doute: j’ai de l’espoir pour le futur.

Je m’appelle Ridwan Jala Mohammed, j’ai presque 50 ans. Je suis médecin et chirurgien dans ce centre traumatologique de Hamman Al Alil, au sud de Mossoul. J’ai commencé à travailler avec MSF il y a un mois, avant cela j’étais chirurgien à Mossoul, où je vivais dans le quartier d’Al-Sadiq. La vie continue là-bas, pas facilement, mais elle continue.

Le dr. Ridwan en pleine opération dans le centre traumatologique de Mossoul
Le dr. Ridwan en pleine opération dans le centre traumatologique de Mossoul ©  Alice Martins. Irak, 2017. 

Travailler avec MSF dans un centre traumatologique me semble être plus facile que ce que je faisais auparavant grâce à tous les types de traitement que l’on peut offrir aux patients. La qualité des soins ici est excellente. La plupart des cas que j’ai traités sont reliés aux mortiers. Un mortier est une sorte d’engin explosif qui libère des éclats d’obus qui vont toucher différentes parties du corps, rentrer dans les muscles et les os. Nos patients ici sont très différents: nous traitons des mères, pères, des personnes âgées et des enfants. Ils sont tous vraiment différents.

La chose la plus dure à laquelle on assiste, c’est la perte d’un membre cher pour les familles. Hier par exemple, nous avons eu un père qui a perdu sa fille. C’était très dur à voir. C’est difficile pour un père de perdre son enfant. Ce centre traumatologique est une archive de douleur.

Un médecin voit beaucoup de choses au cours de sa vie, mais il doit continuer à faire son travail, grâce à la compassion qui est quelque chose de très puissant. Soigner un patient, c’est une bénédiction : vous faites ce que vous pouvez en tant qu’être humain, mais le reste est entre les mains de Dieu. La meilleure des choses, c’est d’avoir des patients totalement soignés ; de recevoir un patient, de le soigner et d’ensuite voir lui, et sa famille, être heureux à nouveau.

Il n’y a aucun doute : j’ai de l’espoir pour le futur. J’ai toujours l’espoir que la vie sera meilleure. Nous devons faire ce qu’il faut pour ceux qui nous entourent.